jeu. 29 sept.

|

TCC pédiatrique

L'impact des commotions cérébrales chez l'enfant (EN LIGNE)

L'impact des commotions cérébrales chez l'enfant : évaluer et optimiser la cognition sociale ATTENTION : PLACES LIMITÉES

L'impact des commotions cérébrales chez l'enfant (EN LIGNE)

Heure et lieu

29 sept., 08:00 – 17:00 UTC+2

TCC pédiatrique

À propos de l'événement

Miriam Beauchamp

Professeure en Neuropsychologie

Miriam Beauchamp, PhD est neuropsychologue, professeure titulaire au Département de psychologie de l’Université de Montréal et chercheure au Centre de recherche du CHU Sainte-Justine où elle a fondé le Laboratoire ABCs de neuropsychologie développementale. Elle détient une Chaire de recherche du Canada en Traumatisme crânio-cérébral (TCC) pédiatrique. En 2017, elle a reçu le Prix du Québec « Relève scientifique », la plus haute distinction décernée par le gouvernement du Québec en matière de science et de culture. Elle a obtenu des Prix de début de carrière de l’International Neuropsychological Society (2015) et de l’International Brain Injury Association (2017). En 2019, elle a été nommée au Collège de nouveaux chercheurs et créateurs en art et en science de la Société Royale du Canada. Elle a publié plus de 150 articles scientifiques.

Ses recherches au carrefour des neurosciences sociales et de la neuropsychologie contribuent au développement de nouvelles méthodes d'évaluation et d’intervention en cognition sociale, grâce à des technologies dynamiques et immersives comme la réalité virtuelle et les jeux vidéo sérieux. En parallèle, son programme de recherche clinique vise à mieux comprendre le diagnostic, pronostic, et les conséquences des TCC et commotions cérébrales et à valider des programmes d’intervention et développer des initiatives de prévention.

Programme de la journée

Traumatisme Crânio-Cérébral Pédiatrique – De la vulnérabilité à la résilience

Le traumatisme crânio-cérébral (TCC) survient à la suite d'un coup ou d'un choc à la tête et cause une perturbation des fonctions cérébrales normales. C'est un problème très répandu et l'une des principales causes d'invalidité et de décès chez les enfants dans le monde. Même dans sa forme mineure, le TCC dit « léger » (ou « commotion cérébrale ») peut se traduire par une gamme de symptômes physiques, cognitifs et socio-affectifs. Les changements fonctionnels dans ces domaines peuvent à leur tour entraîner une diminution de la qualité de vie à court ou à long terme. Les enfants et les adolescents sont particulièrement sensibles aux effets des TCC en raison de leur vulnérabilité physiologique et du fait que leurs habiletés cognitives et sociales sont en pleine émergence. À travers un voyage de la petite enfance à l'adolescence, cet exposé offrira une perspective multimodale de l'impact néfaste des TCC pédiatriques (TCC) sur le fonctionnement cognitif, le comportement et la compétence social. Des données probantes sur l’état de la science dans ce domaine proviendront d’approches disciplinaires variées telles que celles issues de la psychologie développementale (ex : études observationnelles longitudinales), de la neuropsychologie (ex : évaluation des capacités à l’aide d’outils standardisés et technologiques) et des neurosciences (ex : neuroimagerie).

Les perspectives scientifiques et cliniques tendent logiquement à se concentrer sur les difficultés et les déficits acquis à la suite d’un TCC. Dans ce contexte, il est toutefois facile de perdre de vue le fait que de nombreux enfants qui souffrent d’un TCC se rétablissent bien et retrouvent un niveau de fonctionnement pré-blessure. Dans la deuxième partie de cette série de conférences, l’accent sera mis sur l'autre facette des TCC en soulignant des exemples de récupération optimale et de résultats positifs après un TCC, ainsi qu’en présentant les marqueurs qui pourraient prédire un fonctionnement préservé chez l’enfant. Diverses notions associées au concept du « mieux-être » après un TCC seront abordées, telle que les concepts de résilience, de plasticité cérébrale, de santé et de qualité de vie.

Horaire

9 :00-10 :30 : Survol des aspects cliniques; Cognition, comportement et et compétence sociale après un TCC pédiatrique

PAUSE

11 :00-12 :00 : Mieux-être et mieux vivre après un TCC pédiatrique

Questions & Discussion

Neuropsychologie « sociale » - Modèles, mesures et manifestations cliniques de la cognition sociale

L'émergence de la capacité à comprendre le point de vue des autres, à s'engager dans des interactions sociales satisfaisantes et à acquérir une autonomie sociale sont des moments clés du développement humain. Les perturbations des relations cerveau-comportement qui sous-tendent le fonctionnement social à tout moment du parcours peuvent perturber l'équilibre délicat entre les processus environnementaux, cérébraux et cognitifs qui sous-tendent la compétence sociale, et peuvent entraîner des difficultés sociales et des comportements mésadaptés. Les preuves empiriques des neurosciences sociales appuient l'idée qu'il existe un "cerveau social" responsable des compétences sociocognitives, comme la théorie de l'esprit, la reconnaissance des émotions, l'empathie et le raisonnement moral. Les neuropsychologues jouent donc un rôle essentiel dans l'évaluation de la cognition sociale et l'identification des problèmes sociaux dans les conditions de développement et d'acquisition. L’intégration systématique de l’évaluation des aptitudes de cognition sociale à la pratique clinique contribue non seulement à une meilleure compréhension du fonctionnement de l’enfant mais également joue un rôle crucial dans le diagnostic différentiel de certaines problématiques neurodéveloppementales, acquises, de santé mentale et liées au vieillissement.

Les psychologues et neuropsychologues doivent connaitre les fondements théoriques, les outils pratiques et les approches préconisées pour l’évaluation et l’interprétation des difficultés de cognition et de compétence sociale. L’évaluation de la cognition sociale et/ou de la compétence sociale est une partie essentielle de toute évaluation psychologique clinique.

Cet atelier aura pour objectif de : Définir les principaux modèles théoriques de développement social selon les perspectives neuroscientifiques et neuropsychologiques; Décrire les composantes de la cognition sociale et leur émergence dans l'enfance et l'adolescence; Évaluer les approches et outils d'évaluation de la cognition sociale; Résumer les manifestations sociales des syndromes principaux qui affectent le cerveau social; Comprendre la complexité de la cognition et de la compétence sociale à travers des études de cas.

HORAIRE

13 :00-14 :30 : Fondements théoriques de la cognition sociale, définitions, disciplinarité, manifestations typiques

PAUSE

15 :00-16 :00 : Approches d’évaluation

Questions et Discussion

Billets

Prix

Qté

Total

  • TCC & Pédiatrie (EN LIGNE)

    CHF200

    CHF200

    0

    CHF0

Total

CHF0

Partager cet événement